Quelle commission pour un agent immobilier ?

La commission de l’agent immobilier est, bien sûr, négociable. Le pourcentage demandé va, généralement, de 1 à 3%. Assez naturellement, la tentation naturelle du vendeur est de choisir l’intermédiaire le moins coûteux. Mais vaut-il mieux laisser 1% sur une vente à 400.000 euros (soit 4.000 euros), ou 3% sur un marché de 450.000 euros (13.500 euros) ?

Dans le second cas, après déduction de la commission, le vendeur -vous- obtiendrez 436.500 euros. Dans le premier, il n’empochera que 396.000 euros…

Choisir la commission la plus basse : un bon plan ?

Voici quelques questions à se poser avant de sélectionner un intermédiaire qui se contentera d’1% de commission :

  • la promotion idéale du bien sera-t-elle idéale?
  • votre agent ne va-t-il pas se contenter de publier l’annonce sur un seul site internet, pour limiter les frais ?
  • le manque de promotion ne va-t-il pas limiter, de facto, le nombre de candidats acquéreurs ?
  • votre agent va-t-il collaborer avec d’autres agences ? Certainement pas, vu le peu de marge qu’il se réserve : 1% divisé par deux, cela ne laisse pas grand-chose.
  • votre agent investira-t-il dans les annonces papier ? Sans doute pas, parce que cela représente un coût certain.

Un agent immobilier qui demande 2% collaborera sans doute avec d’autres agents, mais sa marge ne sera pas énorme s’il doit faire moitié-moitié : 1% moins les frais, cela ne lui laisse que 0,7% du prix de la vente. Il réalisera peut-être des photos professionnelles ou une vidéo, mais de moindre qualité.

Chez RE/MAX, nous défendons le taux de 3% : il constitue une assurance de conseil, de qualité, de diffusion optimale de l’annonce, de sélection des acheteurs. Opter pour un agent expérimenté qui travaille à ce taux, dans le cadre d’un mandat exclusif, c’est une garantie de motivation et de service optimaux. C’est l’assurance d’une vente sans surprise, au meilleur prix, dans un bon délai.